Les missions du Club du Porcelaine

Le Club du Porcelaine est une association à but non lucratif, régie par la loi du 1er juillet 1901, par ses statuts et par son règlement intérieur.

Le Club du Porcelaine est affilié à la Société Centrale Canine et agréé par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche.

Améliorer la Race

– en publiant le standard de la race et en le faisant respecter ;

– en établissant les critères de confirmation ;

– en déterminant les tests pour l’amélioration du cheptel grâce au remodelage des critères de confirmation et de sélection ;

– en tenant un répertoire des sujets aptes à la reproduction ;

– en encourageant un élevage de qualité ; 

– en formant des juges qui respectent et font respecter les choix du Club.

Promouvoir la Race

 – en réunissant les amateurs de Porcelaines grâce aux Spéciales de Race et Nationale d’Élevage ;

 – en organisant des rencontres amicales entre membres du club ;

 – en favorisant les relations entre amateurs et éleveurs et en les conseillant sur la Race ;

– en encourageant la participation aux expositions par la dotation de prix.

Conseiller

– en aidant et conseillant les personnes qui désirent acheter un chiot ou faire reproduire les chiens  

– en conseillant les amateurs pour l’inscription de leur chien au LOF

– en favorisant les relations entre amateurs, en les aidant et les guidant dans l’élevage

– en aidant à résoudre les problèmes administratifs : saillie, naissance, confirmation, application de     la loi,   etc…  

– en apportant tout autre type de conseil : éducation, alimentation, santé, activités canines, etc… ;

Le standard beauté du Porcelaine

 

Standard F.C.I. N°30 / 18.04.1997 / F

Texte mis à jour par le Dr. Paschoud.

ORIGINE : France.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 19.10.1964.

UTILISATION : Chien courant.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 6 Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées.

 

Section 1.2 Chiens courants de taille moyenne.

 

Avec épreuve de travail.

ASPECT GENERAL : Chien de petite vénerie très distingué, bien français, indiquant la grande race par tous les détails de sa structure.

TETE : Doit être typique, sèche et finement sculptée, plutôt longue dans son ensemble.

REGION CRANIENNE : Crâne : Large à son sommet entre les oreilles, la bosse occipitale arrondie. Le front est plat, le sillon médian doit être marqué sans exagération. Stop : Cassure sur le chanfrein marquée sans exagération.

REGION FACIALE :

Truffe : Bien développée et très noire. Les narines bien ouvertes.

Museau : Museau de bonne longueur, ni carré ni pointu. Le chanfrein, d’abord droit, se termine légèrement busqué.

Lèvres : La lèvre supérieure recouvre la lèvre inférieure sans être ni tombante, ni épaisse. La muqueuse des lèvres est noire.

Yeux : L’oeil, d’un développement normal, doit être d’apparence foncée et bien abrité sous l’arcade sourcilière. Le regard est intelligent et doux.

Oreilles : Fines, bien papillotées, se terminant plutôt en pointe et atteignant la longueur du museau. Leur attache étroite ne doit jamais se placer au-dessus de la ligne de l’oeil.

Cou : Assez long et léger, peut présenter un peu de fanon d’apparence sèche et tendue.

CORPS

Dos : Large et droit.

Garrot : Bien sorti.

Rein : Large, très musclé, bien attaché, sans excès de longueur.

Croupe : Un peu oblique; les pointes de la hanche sont bien écartées et légèrement saillantes.

Poitrine : De moyenne largeur, mais bien descendue. Côtes en rapport avec la poitrine ci-dessus décrite, donc plutôt allongées que plates.

Flancs : Un peu relevé, mais plein.

Queue : Bien attachée, assez forte à la naissance, effilée à son extrémité, de moyenne longueur, jamais espiée, portée légèrement incurvée.

MEMBRES ANTERIEURS :

 Assez longs, secs mais sans excès de finesse; tendons bien attachés; aplombs bien réguliers.

Epaules : De galopeur, longues, bien inclinées, bien musclées sans être chargées de chair.

MEMBRES POSTERIEURS :

Cuisses : Bien descendues, les muscles étant nettement apparents et secs; moyennement gigotées.

Jarrets : Forts et près de terre, normalement coudés.

PIEDS : De chien français, donc doigts plutôt allongés et fins, mais bien serrés. Coussinets durs et résistants.

ALLURES : Vives et gaies. Galop léger et soutenu.

PEAU : Fine et souple, marbrée de nombreuse taches noires.

ROBE POIL : Ras, fin, serré et brillant, aucune dépilation.

COULEUR : Très blanche avec des taches orange de forme arrondie ne s’étendant jamais en manteau. Ces taches se superposent ordinairement à d’autres taches noires de pigmentation de la peau. Les mouchetures orange aux oreilles sont très caractéristiques de la race

TAILLE : Elle peut varier pour les mâles : entre 55 et 58cm. pour les femelles : entre 53 et 56 cm.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DEFAUTS ELIMINATOIRES :

• Manque de type. • 

•Tous les défauts nuisant à l’utilisation, tels que le rachitisme, aplombs défectueux à l’excès, allonges insuffisantes. •

• Yeux ou truffe clairs, excès de ladre. •

• Queue espiée. • 

• Poil rude ou épais. • 

• Manteau. • 

•Taches d’un orange trop vif, tirant sur l’acajou, grisâtres ou mêlées de poils noirs. L’orange franc, mais pâle, l’absence même de taches ne sont pas à rechercher, mais ne peuvent être considérées comme éliminatoires. • 

• Excès ou manque de taille. Cependant une exception peut être faite pour un mâle qui, excellent par ailleurs, donc susceptible d’être employé comme étalon, atteindrait 60 cm au maximum.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.